Accueil du site > City guide > Informations générales > Histoire de Dakar

Histoire de Dakar Histoire de Dakar

L’étymologie de Dakar reste incertaine, ce nom pourrait venir de dèk raw (terre de refuge en wolof) ou encore de daxar (le tamarinier en wolof). De nombreuses théories ont été avancées mais aucune n’a pu être prouvée.


Ce qui est sûr c’est que le nom de Dakar apparaît pour la première fois sur une carte en 1750, lorsque le naturaliste français Michel Andanson réalise un croquis du Cap Vert. Pourtant, Dakar n’existe pas encore en tant que ville, elle n’est qu’un petit village de pêcheurs lebous composé tout juste d’une centaine de huttes. Les lebous ne sont probablement pas les premiers à avoir vécu dans les environs de l’actuelle capitale, de nombreux vestiges laissent penser qu’elle était déjà peuplée durant la préhistoire et que des peuples d’origine mandingue s’y étaient installés bien avant l’arrivée des lebous au XVIe siècle.

La ville de Dakar est officiellement créée en 1857 par le colonel Pinet Laprade alors que l’île de Gorée, qui avait jusque là attiré toutes les convoitises des colons, était devenue trop petite. Le conseil municipal de l’île et les notables mulâtres, se sentant trop à l’étroit, avaient en effet demandé la construction de la ville nouvelle de Dakar déjà deux ans avant que les troupes françaises n’y hissent leur pavillon.

Dès lors, la croissance de la ville s’accélère. De jolies maisons à deux étages sont édifiées, la gare et la ligne de chemin de fer sont construites. Dakar devient ainsi la capitale de l’AOF (Afrique Occidentale Française) en 1902. Ernest Roume, son premier gouverneur général, lance alors de grands travaux d’urbanismes ; c’est ainsi que le Palais présidentiel, le palais du gouverneur et le marché couvert Kermel voient le jour. En 1910, Dakar compte déjà plus de 25 000 habitants.

L’expansion de la ville ne cessera plus. En 1958, elle devient la capitale du Sénégal et regroupe, aujourd’hui encore, la quasi-totalité des activités économiques, politiques et administratives du pays. Elle est désormais découpée en 19 communes et compte environ 2,5 millions d’habitants.

écrit par Émilie Saus
Visualiser au format PDF Enregistrer au format PDF

Répondre à cet article